Un tribunal américain rejette l’appel à la contraception des pharmaciens

La Cour suprême américaine a statué en faveur d’une loi qui oblige les pharmacies à distribuer la pilule du lendemain ou d’autres contraceptifs d’urgence, rejetant un appel des pharmaciens qui ont déclaré qu’ils avaient des objections religieuses à fournir les médicaments l-e-v-i-t-r-a.com.

Il s’est prononcé en faveur de règles adoptées en 2007 à la suite de rapports selon lesquels certaines femmes se seraient vu refuser l’accès aux médicaments.

Les pharmacies doivent remplir les prescriptions légales, mais les pharmaciens individuels ayant des objections morales peuvent renvoyer les patients à un autre pharmacien dans le même magasin.

La décision fait suite à une demande de deux pharmaciens que les règles les obligeaient à violer leurs croyances religieuses.

L’affaire est de longue durée, les tribunaux inférieurs statuant deux fois en faveur des pharmaciens, pour être annulés en appel.

La décision intervient alors que le Sénat américain envisage d’imposer une amende de 1000 dollars par jour aux pharmaciens pour avoir refusé de distribuer des contraceptifs d’urgence. – avec AP