Un neurologue néerlandais reconnu coupable de fraude après avoir falsifié 438 dossiers

Un tribunal néerlandais a trouvé un neurologue coupable de fraude scientifique grave après avoir falsifié des rapports pour des recherches médicales et De 1989 à 1993, le Dr HJ Gelmers a fait 438 faux dossiers dans le cadre de la deuxième étude européenne sur la prévention des accidents vasculaires cérébraux pour la société pharmaceutique allemande Boehringer Ingelheim cinétique. L’étude visait à déterminer si le dipyridamol réduisait les risques de deuxième AVC chez les patients. Les rapports ont faussement montré que les patients avaient participé. Des visites de patients et des recherches ont été rapportées qui n’ont pas eu lieu. Aucun des patients interrogés par la suite par les enquêteurs n’avait été informé des recherches du Dr Gelmers; ni leurs médecins généralistes. La plupart des 600000 florins (£ 171000; 266000 $; € 272000) gagnés par la recherche n’ont pas été divulgués aux autorités fiscales. Dr Gelmers, âgé de 59 ans, a nié la fraude, mais a admis que des erreurs avaient été commises. Ses avocats ont déclaré qu’un rapport psychiatrique indiquait un degré de responsabilité moindre au moment des faits. Le tribunal lui a imposé une amende de 130000, avec une peine d’emprisonnement avec sursis de 180 jours s’il ne payait pas l’amende. Il a déjà été suspendu de la pratique de la médecine pendant un an par un conseil de discipline médicale.