Juillet 1967: L’unité de gastroentérologie passe à la nouvelle aile à Saint Marys

En juillet 1967, l’unité de gastroentérologie de la clinique Mayo a déménagé dans une zone située au deuxième étage de l’unité Saint Marys Alfred. Le nouvel emplacement a fourni des installations considérablement agrandies et améliorées.

Dans l’un des principaux laboratoires de biochimie, Drs. A. F. Hofman et W. H. J. Summerskill examinent un nouveau chromatographe en phase gazeuse liquide. Le dispositif est utilisé pour une variété de déterminations quantitatives de substances telles que les acides biliaires.

Les photographies ci-dessous ne donnent qu’une vue partielle de l’unité, qui occupait près de 7 000 pieds carrés de la surface du deuxième étage. Il prévoyait: Une zone d’étude de quatre lits pour les patients subissant des études «aiguës» d’une durée de une à quatre heures.

Laboratoires avec une gamme complète d’installations biochimiques et un haut degré de polyvalence. Parmi ceux-ci étaient une chambre froide pour les études enzymatiques et une pièce à température constante. Les installations d’isotopes comprenaient des compteurs et du matériel de lecture pour la détermination de l’absorption et de l’excrétion des substances radioactives.

Une installation de rayons X, qui a fourni un fluoroscope avec intensification de l’image, la cinéradiographie, et la surveillance de la télévision.

Bureaux pour le personnel, la salle d’examen des patients, les salles de consultation, le secrétariat et les salles de conférence.

Une bibliothèque-salle de conférence pour le programme d’enseignement de l’unité. Les assistants de Desek Lora Hessig et Linda Grimes démontrent.

La zone d’étude des patients offre des installations pour des études «aiguës» (d’une durée d’une à quatre heures) chez les sujets normaux et chez les patients ambulatoires ou les patients hébergés ailleurs dans l’hôpital. La technicienne Fay Thorsell est dans le rôle du sujet sur cette photographie, avec le Dr V. L. W. Go, résident en gastro-entérologie, et l’infirmière superviseure Betty Lee Stubbs. Une telle étude pourrait impliquer l’intubation du tractus gastro-intestinal pour étudier la différence de potentiel électrique à travers la muqueuse.

La salle de radiographie de l’unité est équipée d’un amplificateur de brillance, d’un cinéradiographe et d’un système de surveillance de la télévision. Dale Mulholland est le technicien en radiologie affecté à temps plein à l’unité. Dans le rôle du patient est technicien de laboratoire Carol McNallan. Un exemple d’utilisation de cette facilité est une étude impliquant un enregistrement du flux sanguin et des pressions dans le foie. Il s’agit d’une étude de quatre heures au cours de laquelle l’enregistrement du débit cardiaque, de l’ECG et des pressions artérielles et hépatiques veineuses est effectué. La pression sanguine dans le foie est mesurée par une jauge de contrainte attachée à un tube à bout ouvert, qui est positionné dans le foie. Le positionnement du tube peut être visualisé sur l’écran du téléviseur pendant la procédure.

Le Dr S. Oshiba du Japon, assistant de recherche pour une année à l’unité, suit les résultats des déterminations de la bile des hamsters, qui sont effectuées sur un chromatographe en phase gazeuse liquide.

Le bureau des secrétaires regarde sur le couloir principal de l’unité, ainsi qu’une petite zone d’attente adjacente aux ascenseurs. Les secrétaires sont Mary Olness et Carole Ries.

La bibliothèque-salle de conférence est un point focal du programme d’éducation de l’unité. De gauche à droite sont les Drs. Gerald Bevan, Summerskill, Phillips et G. Devroede. Des conférences quotidiennes pour le personnel et les résidents ont lieu ici.