États ayant des lois sur la marijuana médicale montrent une diminution des décès de la route

La croyance commune que les utilisateurs de marijuana sont, si quelque chose, plus prudent que le conducteur moyen au volant semble être vrai, selon une étude récente.

Une étude menée par l’école de santé publique Mailman de l’université de Columbia à New York a révélé que, en moyenne, les accidents de la route ont diminué dans les États qui ont légalisé la marijuana médicale.

Les chercheurs ont analysé les données sur les accidents mortels de la National Highway Traffic Safety Administration entre 1984 et 2014. L’équipe a découvert que dans les états où la marijuana a été légalisée, les accidents de la route ont diminué en moyenne de 11% après l’adoption des lois. avec la marijuana légale avait une moyenne de 26 pour cent moins de morts de la route globale par rapport aux autres états.

L’étude a également montré une corrélation entre les dispensaires de marijuana et la réduction des accidents de la route.

Actuellement, 28 États et le District de Columbia ont légalisé la marijuana médicale.

Les chercheurs surpris et déconcertés par les résultats de l’étude

Les chercheurs ont été surpris par les résultats et n’ont pas pu expliquer complètement pourquoi de telles réductions ont eu lieu, mais les résultats font écho à une autre étude de 2013 qui signalait une baisse de 8 à 11% des décès automobiles dans les états de cannabis médical après la première année de légalisation.

Une théorie est que la marijuana a remplacé l’alcool dans une certaine mesure dans les États où il est devenu légal.

De l’appelant quotidien:

« Les auteurs suggèrent que les stoners pourraient être plus attentifs à leur manque de sobriété que ceux qui boivent beaucoup, ou que les patients de la marijuana médicale passent moins de temps dans les bars, mais notez qu’aucun lien définitif ne peut être établi. »

En d’autres mots, il vaut mieux s’arrêter au feu vert parce que vous êtes trop haut pour traverser une intersection à 70 mi / h parce que vous êtes trop saoul.

Fait intéressant, la plus forte baisse du nombre de décès de la route a été observée chez les jeunes conducteurs, en particulier ceux âgés de 25 à 44 ans, un groupe qui comprend un pourcentage élevé de patients inscrits à la marijuana médicale:

« Plus précisément, les chercheurs ont observé une réduction de 11% chez les 15 à 24 ans, de 12% chez les 25 à 44 ans et de 9% chez les 45 ans et plus.

« L’absence de données solides suggère des réductions parmi les 45 ans et plus, qui est également un groupe surreprésenté dans la population des patients inscrits dans les programmes de marijuana médicale de l’Etat. »

Pour des raisons qui ne sont pas claires, la baisse des décès semble seulement prononcée chez les jeunes conducteurs. « Cette découverte suggère que les mécanismes par lesquels les lois sur la marijuana médicale réduisent les accidents mortels de la route opèrent principalement chez les jeunes adultes, un groupe souvent impliqué dans les accidents mortels liés à l’alcool », a déclaré Julian Santaella-Tenorio, auteur principal de l’étude.

Bien que les facteurs à l’origine de la tendance restent encore incertains, les résultats sont néanmoins significatifs et contredisent les prévisions selon lesquelles la légalisation entraînerait une augmentation des accidents de la circulation.

L’accès à la marijuana «améliore la sécurité publique», affirme un chercheur

La vérité semble être le contraire. « La sécurité publique ne diminue pas avec l’accès accru à la marijuana, mais elle s’améliore », a déclaré Benjamin Hansen, l’un des auteurs de l’étude de 2013.

Ces découvertes peuvent contrarier les croisés anti-marijuana, mais avec deux vastes études reflétant presque les mêmes résultats dramatiques, il y a peu de place pour l’argumentation.

Il convient de noter que les baisses n’ont pas été observées dans tous les États – la Californie et le Nouveau-Mexique ont tous deux connu des baisses initiales après la légalisation, mais les taux de mortalité routière ont commencé à augmenter lentement.

Et personne ne devrait être encouragé à conduire en étant lapidé – la marijuana nuit à la capacité de conduire, même si cela se traduit par une conduite trop prudente.

Quoi qu’il en soit, une telle recherche est importante pour comprendre comment l’usage de la marijuana affecte la sécurité publique et aidera à élaborer des politiques et des lignes directrices appropriées. Des études comme celles-ci aident également à dissiper une partie de la peur et de l’incompréhension concernant le cannabis et son impact sur la société.