Des médecins de toute l’Europe réclament l’interdiction du glyphosate alors que les États-Unis refusent de faire face aux faits

Le Parlement européen a récemment voté la réautorisation de l’utilisation du glyphosate pendant sept ans, malgré les déclarations faites en 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer (IACR) qui avait décrété que l’herbicide était «probablement cancérogène pour l’homme». En ce qui concerne un groupe international de médecins qui croient que le glyphosate, l’ingrédient principal du Roundup de Monsanto, devrait être interdit.

Rapports de nouvelles naturelles, « . calculs biliaires. La Société Internationale des Médecins pour l’Environnement, ou ISDE, soutient qu’un nombre croissant de preuves montrent que le glyphosate, ainsi que des douzaines d’autres produits chimiques d’usage courant, sont dangereux pour les personnes et l’environnement. Signé par le président du groupe, il demande notamment que le glyphosate soit proscrit sans exception.

« Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), appartenant à l’Organisation mondiale de la santé (OMS),. . . a publié une évaluation de la cancérogénicité des produits agrochimiques organophosphorés suivants: le glyphosate, le tétrachlorvinphos, le parathion, le malathion, [et] le diazinon », lit-on dans la lettre.

« Les sources convergentes de preuves montrent que l’exposition chronique aux insecticides et aux herbicides doit être considérée comme une source majeure de détérioration de l’environnement et de danger pour la santé au niveau de la population.

«Il est facile de respirer les pesticides et les herbicides chimiques, de manger les animaux qui mangent les céréales ou les herbes contaminées ou de consommer des aliments emballés provenant des épiceries américaines, où on estime que plus de 80% contiennent des OGM. toute créature vivante. «

Malgré ces dangers, l’USDA vient d’approuver une autre combinaison toxique pour le maïs GM, comme le rapporte RT.

« Le département américain de l’Agriculture mettra fin à la réglementation du maïs génétiquement modifié de Monsanto qui est conçu pour résister à l’herbicide de l’entreprise », a déclaré le régulateur fédéral. Les agriculteurs pourront maintenant planter les variétés de maïs sans permis.

« L’action . . . s’applique à la souche de maïs MON87419 de Monsanto, qui résiste aux herbicides à base de dicamba et de glufosinate. «

Arrêtez le train chimique. Achetez organique. Boycottez les OGM.