Autres horaires à l’ordre du jour

Bien que l’attention se soit concentrée sur la recommandation controversée de mise à jour de la codéine, le Comité consultatif sur la planification des médicaments de la TGA a également fait une série d’autres propositions lors de sa réunion d’octobre.

L’ACMS a accepté une demande de réduction de l’inhibiteur de la pompe à protons, l’ésoméprazole, de S3 à S2.

Esomeprazole sera disponible en tant que médicament S2 en paquets de fourniture jusqu’à sept jours, à partir du 1er Février 2016, comme «préparation orale contenant 20 mg ou moins par unité de dosage pour le soulagement des brûlures d’estomac et d’autres symptômes de reflux gastro-œsophagien » thrombus.

Le délégué du comité du programme a décidé que l’ésoméprazole est un «traitement de première intention sûr et efficace pour les consommateurs présentant des symptômes fréquents de reflux gastro-œsophagien».

Le délégué a également déclaré que le traitement a une toxicité très faible avec une utilisation à court terme et qu’il « peut être plus efficace dans le traitement du reflux gastro-œsophagien que la ranitidine », actuellement disponible en tant que médicament non programmé (sept jours d’approvisionnement) et un pendant quatorze jours comme un médicament S2.

Le comité a également décidé de créer de nouvelles entrées à l’Annexe H pour un certain nombre d’inhibiteurs de la pompe à protons S3 (IPP): le lansoprazole, l’oméprazole; le pantoprazole; et rabéprazole.

Le déménagement permet à ces médicaments d’être annoncés aux consommateurs et suit la liste de l’annexe H de l’ésoméprazole plus tôt en 2015.

Les autres décisions comprennent: